Le point chez les amateurs

img_3938 Près de deux mois après le début des compétitions amateurs, le Directeur du centre de formation, Christian Bracconi fait un premier point sur la situation des différentes équipes du club. De la réserve à l'école de foot...

« Cet été, les équipes du centre de formation ont subi une réorganisation technique…
Elle s’est précisément déroulée en deux phases. Nous avons pris la décision de limiter le nombre de joueurs et de considérablement rajeunir notre moyenne d’âge. Si cela peut constituer un inconvénient lors des matchs le week-end, notamment en début de saison où un temps d’adaptation est toujours nécessaire face à une adversité plus relevée, il s’avère que sur la durée, c’est une solution qui porte ses fruits.

Un constat qui s’est vérifié avec des débuts de parcours délicats ?
Nos trois équipes engagées au niveau national ont connu un départ en demi-teinte, ce qui encore une fois, était prévisible au vu de nos effectifs rajeunis. Le problème est encore différent dans la catégorie U17 où tous les joueurs sont issus d’un échelon régional qu’ils ont dominé de la tête et des épaules. Et du coup, se retrouver si rapidement confronté à des formations comme Marseille ou Saint-Etienne n’est pas facile.

Depuis, tout le monde a bien redressé la barre…
Effectivement, on peut s’apercevoir que les choses vont mieux à tous les échelons, puisque peu à peu, nos formations s’installent en milieu de tableau. L’équipe réserve reste sur trois rencontres sans revers et un succès chez le leader Calais, les U19 sur une série de quatre matchs d’invincibilité avec une belle victoire à Lyon, tandis que les U17 ont brillamment remporté le derby et viennent de s’imposer à Monaco sur un score flatteur.
Il a donc fallu du temps pour que les choses se mettent en place et malgré notre jeunesse, on peut dire que nous avons réussi à nous hisser au niveau de ces compétitions.
C'est encore plus vrai lorsqu'on s'aperçoit que des joueurs comme Khazri, Martial ou encore M'Bango n'ont par exemple toujours pas été utilisés en U19...

Quels sont les objectifs à venir ?
Principalement, nous recherchons à maintenir toutes nos équipes au niveau national et poursuivre la formation des jeunes joueurs afin de leur apporter une certaine expérience et un vécu qui leurs permettrons d’atteindre le professionnalisme.

Comment voyez-vous la refonte des catégories ?
Au niveau local, on ne peut dire que les modifications effectuées à l’intersaison par la FFF aient eu une influence pour le club. En revanche, la suppression de la catégorie des 14 ans Fédéraux constitue un véritable frein pour la progression de nos jeunes. Ces derniers évoluent du coup en catégorie U17 Elite et se retrouvent brutalement en championnat national un an plus tard. Nous avons du là-aussi prendre les devants en les surclassant d’une année, afin qu’ils soient confrontés a des adversaires plus âgés.

Au niveau de l’Ecole de Football, quel bilan tirez-vous ?
A l’instar de celui des équipes du centre de formation, il s’avère positif. On constate une nette augmentation du nombre de licenciés au Sporting, plus particulièrement en catégorie débutant. Beaucoup de bons éléments des clubs voisins sont également venus garnir nos rangs, ce qui nous permet d’aligner des effectifs de qualité.
Il faut savoir qu’on surclasse de temps en temps nos meilleurs joueurs, afin qu’ils soient confrontés a une plus forte adversité.
Enfin, nos équipes participent à de nombreux tournois relevés sur le continent, que ce soit en salle ou en extérieur, ce qui leur permet de se mesurer aux meilleures formations.

Et l’encadrement dans tout ça ?
Il effectue un travail de qualité au quotidien, en restant dans des principes de progression et de parfaite maitrise du contenu de sa catégorie. C’est un élément indispensable pour avancer du mieux possible.»

À lire également

Ricevete a lettera