Era ora !

La première banderille bastiaise dans ce match crucial est l'oeuvre de Saint-Maximin dès la première minute, mais le tir croisé à ras de terre passe à un mètre des cages de Didillon. A la septième minute, Sadio Diallo, bien servi par ce même Saint-Maximin, voit sa frappe cadrée déviée par une jambe messine. Outre ces deux premières occasions, le début de match est un peu poussif pour les uns comme pour les autres. Enzo Crivelli est lancé au sol à l'entrée de la surface de réparation à la 15e minute par la défense messine, faute non sifflée par l'arbitre. Dans la foulée, Abdelhamid El Kaoutari est contraint de laisser sa place à Florian Marange sur une blessure. Noir, c'est noir. Heureusement, les joueurs ne se laissent pas abattre et réagissent en inscrivant le premier but de cette rencontre à la 22e minute par Gaël Danic servi par un Saint-Maximin en feu. Le Sporting hausse son niveau de jeu suite à ce but. Allan Saint-Maximin toujours feu follet sort une course à la Usain Bolt à la 41e minute et donne le ballon à Coulibaly qui ne parvient pas à la mettre au fond. La mi-temps est sifflée sur ce score de 1 à 0. Dès la reprise Enzo Crivelli reprend un caviar de Saint-Maximin mais sa tête passe à quelques centimètres de la cage messine. L'insaisissable Allan à la 57e décoche une frappe de trente mètres que Didillon boxe ! L'ailier Bastiais est flamboyant ce soir. Il remet le couvert côté gauche 5 minutes plus tard mais sa frappe est trop enlevée. Ngando entre quelques instants plus tard, sous les ovations du public, remplaçant un Sadio Diallo qui, lui aussi avait les faveurs des travées de Furiani. Et le feu-follet Saint-Maximin sera enfin récompensé de ses efforts à la 74e minute inscrivant son premier but à Furiani et doublant la mise pour les bleus. A la 80e une tête de Mostefa est dégagée sur la ligne par un défenseur bastiais. Un match très engagé avec beaucoup de casse et de crampes, mais enfin une victoire, celle qui manquait tant aux Bastiais depuis le 24 septembre... On a envie de dire : era ora! 

À lire également

Ricevete a lettera