François Ciccolini : "Les joueurs ont adhéré au discours des supporters"

"Ismaël Diallo rejoint le groupe, il n'est plus blessé. On change trop souvent de défense, ça crée des tracas. Il n'y a pas assez d'agressivité au milieu. J'ai des rapports particuliers avec Sadio Diallo, il n'y a jamais de problème avec lui. Si il avait été sanctionné sportivement contre Montpellier, il ne serait pas dans le groupe aujourd'hui. 

Le fait que les supporters soient venus hier à l'entraînement a rassuré les joueurs. Moi je connais la maison, et ce qui m'a plu c'est que les joueurs ont adhéré au discours des supporters. Avant que les supporters arrivent, on a fait une réunion entre nous pour expliquer la situation. 

Notre ligne défensive doit avancer de 10-15 mètres, elle est trop basse. Chaque match sa vérité. On est dans l'urgence et ça fait longtemps qu'on le sait. C'est vrai qu'on a des attitudes différentes selon les matchs. Mais c'est dû à notre ligne défensive qui recule. Il ne faut surtout pas tomber dans la provocation, il faut une pression, mais de la bonne pression. Sinon on déjoue.

U nostru più grossu prublema hè ch'è no perdemu u ballò troppu in furia. U macciu hè impurtante. Pensu chì ci vole à stà u capu frescu. A stagione ùn s'arresta micca dumane, simu in una situazione difficiule. Semu sempre stati male. Hè à noi di fà i sforzi tutt'inseme per ch'ella cambii a situazione."

À lire également

Ricevete a lettera