Jean-Louis Leca : "Le groupe est déterminé à aller chercher ce maintien"

" C'est très bien de la part des supporters d'être venus. Le fait de les savoir derrière nous ça fait plaisir. On le sait que le Sporting c'est économiquement très important, que beaucoup de gens vivent mal la situation. On est des professionnels, des amoureux du club, on va tout donner pour sortir le club de cette situation. Faisons tout pour sauver le Sporting Club de Bastia ! Aujourd'hui il nous manque quelque chose, on ne se retrouve pas là par hasard. Il faudra combler ce manque. On le comblera par du travail, du professionnalisme, de la convivialité entre nous.

Il est clair que ce match est important pour démarrer une bonne série. Il faut faire un contrat sur 15 matchs. Chaque match a sa vérité, chaque match est compliqué, à nous et à nos supporters de mettre les ingrédients pour gagner. Contre Caen à la 20e minute ça doit faire 3-0, à Montpellier on doit gagner 3-1 à la mi-temps... Ca ne s'est pas fait. Aujourd'hui il nous manque quelques centimètres pour faire mouche. Il faut plus de concentration, de travail. En deuxième mi-temps on veut pousser contre Caen et on se désunit défensivement. Aujourd'hui si je fais un bilan, hormis le match de Monaco, aucune équipe nous a mis en difficulté. C'est le bilan comptable le problème. Sur une saison où on a de la chance, les résultats n'auraient pas été les mêmes. Si on avait eu toutes nos forces vives, les matchs n'auraient pas non plus été les mêmes. La chose positive aujourd'hui c'est que le groupe est vraiment déterminé à aller chercher ce maintien. 

On n'est pas loin de faire basculer les matchs. Mais dans "pas loin" il y a "pas". Il faut plus de tout. 

Il y a des joueurs, un staff, des supporters et des dirigeants. Si je vous enlève un pied de la chaise, vous tombez. Si les supporters nous lâchent, on tombe. On sait comment ça s'est passé quand on est descendu à l'époque. Soit on se fait tous la guerre entre nous. Soit on fait tous bloc et en juin chacun prendra ses responsabilités. On n'aura jamais tous la même opinion sur les choses. Je lance un appel à tout le monde. Si demain il faut que j'aille supporter mon équipe en tribune pour qu'elle gagne, j'irai en tribune ! "

À lire également

Ricevete a lettera