Le match du déclic ?

Il est clair que ce match contre Nantes n'est pas un match comme les autres. Tout d'abord, parce qu'il s'agit d'un match reporté, qui aurait dû se jouer il y a un mois de cela, et dont le résultat aurait peut-être à l'époque changé la suite des événements. Mais il est clair que même les éléments naturels ne sont pas du côté des turchini cette saison. Il est également important car il arrive à un moment charnière de la saison du club, celui du quitte ou double. C'est donc ce mercredi 1er mars, dans un contexte totalement nouveau, que les bleus reçoivent les canaris. En effet, l'entraîneur du Sporting n'est plus François Ciccolini. Victime des résultats difficiles depuis quelques semaines, il vient d'être remercié par les instances dirigeantes du club. C'est donc Rui Almeida qui prend en charge l'escadron turchinu pour cette fin de saison, à commencer par cette réception de Nantes, rencontre de la plus haute importance.

Car l'enjeu est immense. Bastia est 19e, et a cinq points de retard sur le premier non-relégable, Metz. En cas de victoire, ils reviendraient à deux points et dès lors, tout redeviendrait possible dans la course au maintien. Un résultat négatif, match nul ou défaite, lui, ne scellerait pas encore le sort du Sporting bien entendu, car il reste encore une dizaine de journées et trente points à distribuer, mais en toute objectivité il porterait un grand coup aux chances de maintien du club Bastiais.

Rui Almeida et son assistant ont donc fort à faire, et ils le savent. Mais ils sont arrivés à Bastia dans cette optique, bien décidés à relever le défi. Le groupe est prêt, mise à part la suspension de Yannick Cahuzac et la blessure d'Enzo Crivelli, le coach compte sur un effectif quasi complet. L'opération maintien est lancée, toutes les composantes du club sont regroupées avec un seul et unique objectif : engranger un maximum de points sur les 11 matchs à venir pour rester en Ligue 1. Nantes devra être la première victime. Il est clair qu'à l'heure actuelle, la tergiversation n'est plus possible, et que seule l'entière détermination de chaque joueur, chaque membre du staff, chaque supporter, chaque partenaire du club permettra de sauvegarder la pérennité de l'entité Sporting Club de Bastia. C'est le discours du nouveau coach, c'est la conviction de chaque personne attachée aux couleurs bianch'è turchine. Premiers éléments de réponse demain soir à 21h30.

 

À lire également

Ricevete a lettera