Le Sporting en berne à Bordeaux

Maintenir l'espoir, tel était le but des hommes de Rui Almeida ce soir dans le magnifique stade Matmut Atlantique de Bordeaux. La première mi-temps fut d'assez bonne facture côté bleu, notamment côté défensif où le bloc Bastiais ne s'est pas laissé déborder bien souvent par cette formation Bordelaise qui pointe aux portes de l'Europe. Sur le plan offensif, on ne peut pas dire que l'équipe ait brillé dans cette entame de rencontre. Une frappe manquée de Lenny Nangis à la 11e, un raid solitaire sans résultat d'Axel Ngando dans la minute suivante, puis Coulibaly à la 44e qui se crée une belle opportunité. C'est à peu près tout ce qu'il s'est passé dans ces 45 premières minutes assez pauvres d'un côté comme de l'autre. 

Mais côté Bastiais on connait la jurisprudence Guingamp : un 0-0 à la mi-temps n'assure en aucun cas de ramener un point dans les bagages. Et cette jurisprudence s'appliquera une fois de plus pour ce match en Gironde.  A la 53e, Malcolm ouvre le score pour Bordeaux. A la 69e, Sankharé double la mise de la tête. A la 74e, El Kaoutari reçoit son second carton jaune. Le Sporting joue à dix et est mené, un scénario que l'on ne connaît que trop bien cette saison. Au vu des résultats sur les autres terrains, on se dit qu'il se pourrait bien que ce soit la fois de trop. Lorient qui étrille Metz, Dijon qui l'emporte face à Angers : ce résultat fait accuser quatre points de retard qux turchini sur le premier non-relégable, à quatre journées de la fin. Ce n'est pas encore fini, mais mathématiquement, Bastia prend une sérieuse option pour la descente à l'échelon inférieur.  

À lire également

Ricevete a lettera