Le Sporting plonge à Angers

Le Sporting Club de Bastia jouait un match très important face à une équipe de son niveau ce soir au stade Jean-Bouin. Pourtant, l'entame de match ne le laisse pas deviner. Les bleus laissent totalement les Angevins prendre le dessus dans la rencontre. Les incursions des joueurs de Stéphane Moulin sont nombreuses et la défense à cinq mise en place par François Ciccolini est mise à rude épreuve. Thomas Vincensini est sollicité plusieurs fois, et à la 19e minute, Toko Ekambi sur corner ouvre le score pour Angers suite à une longue période de domination de son équipe. Le reste de la première mi-temps sera long pour le Sporting, qui n'arrive pas à se projeter vers l'avant. Sadio Diallo remplace Pierre Bengtsson et l'entraîneur décide de changer son système, en passant d'une défense à 5 à une défense à 4. Mais les bleus ne trouvent pas la faille, et ont du mal à pénétrer la surface Angevine. Les équipes rentrent sur ce score d'1 à 0 à la mi-temps.

Dès la reprise, Prince Oniangué passe très près de l'égalisation. Mais son tire passe au-dessus de la cage de Michel. Suite à cette action, le Sporting qui montre tout de même un meilleur visage qu'en première mi-temps n'arrivera plus à inquiéter franchement le gardien Angevin. Les débats sont à nouveau dominés par les noir et blancs, à tel point qu'ils doublent la mise par l'inévitable Ekambi qui signe un doublé à la 58e minute. Les turchini abasourdis essaieront de renverser la vapeur en vain. Les locaux multiplient les occasions, pendant que timidement les bleus ont du mal à sortir de leur moitié de terrain. Vincensini réalise de très belles parades, ce qui restera l'un des seuls points positifs de la soirée pour les Bastiais et leur gardien remplaçant. A la 75e minute Yannick Cahuzac qui venait de sortir remplacé par Saint-Ruf, réagit vertement à un coup de panneau que le 4e arbitre venait de lui asséner involontairement. Alors qu'il est sur le banc, l'arbitre l'exclut. Le Sporting finira à 11, mais Yannick Cahuzac écope tout de même d'un carton rouge. Une scène assez incompréhensible, dans un match qui n'avait pas besoin de cela. Cinq minutes plus tard Angers inscrit le troisième but, une nouvelle fois sur coup de pied arrêté. Trois buts à zéro, voilà le lourd résultat de ce déplacement dans l'ouest. Il reste deux matchs à domicile au Sporting cette semaine pour espérer.

À lire également

Ricevete a lettera