Ne pas se laisser abattre

La dernière rencontre du SCB a tourné au cauchemar. Envahissement de terrain en avant-match, rixes, match interrompu : alors que les Bastiais pouvaient recoller au classement en cas de victoire contre Lyon, leurs chances se sont évaporées dans un après-midi cauchemardesque. Suite à ces événements, on apprend de surcroît que les bleus ne reverront plus Furiani au moins jusqu'au 4 mai, en raison d'une mesure conservatoire prise par la commission de discipline de la LFP qui déplace les matchs à domicile du club sur terrain neutre et à huis-clos. Malgré tout cela, Bastia n'est toujours pas en Ligue 2. Mieux encore, un résultat positif à Bordeaux pourrait leur permettre de sortir de cette zone de relégation où ils s'enlisent, au regard du calendrier compliqué des adversaires directs.

Il est clair que l'on ne peut pas à l'heure actuelle déclarer que tout va bien dans la maison bleue, car le tourment vécu par le club est l'un des plus violents de ces dernières années. Cela dit, la descente à l'échelon inférieur est loin d'être actée sportivement et les joueurs ont tout en main pour redonner le sourire aux supporters en cette fin de saison difficile. Tâche à eux désormais de donner leur maximum sur le terrain, chez le cinquième du championnat : Bordeaux. Une équipe très solide, qui vit une saison plus que paisible, et où l'on retrouvera parmi d'autres connaissances l'ex Bastiais François Kamano auteur cette année de six buts et quatre passes décisives. Un résultat au Matmut Atlantique permettrait d'espérer encore. En tout état de cause, il ne reste plus aux bleus que la vérité du rectangle vert pour terminer cette saison. 

À lire également

Ricevete a lettera