Rebondir à Metz

C'est le grand retour de Yannick Cahuzac dans le groupe Bastiais après trois matchs d'absence suite à son geste d'humeur à Angers. Autre réjouissance, la fin de blessure de Jean-Louis Leca. Quelques raisons d'espérer dans un tableau plutôt sombre, puisque le Sporting Club de Bastia accuse trois points de retard sur le premier non-relégable, et qu'une fin de saison très difficile s'annonce, avec des rencontres hautement risquées face à Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux notamment. 

Aujourd'hui, après la déconvenue reçue à Guingamp, les Bleus tentent d'oublier ce samedi noir en Bretagne et de se concentrer sur ce vendredi en Lorraine. En passant de l'Ouest à l'Est de la France, chacun espère que l'air local inspirera différemment les hommes de Rui Almeida, totalement submergés dans les Côtes d'Armor. 

Florian Marange en conférence de presse n'a pourtant pas voulu inquiéter les jounralistes : le groupe est sain, personne ne triche. Si l'équipe a encaissé cinq buts à Guingamp c'est avant tout à cause d'erreurs sur le terrain, pas d'un manque de moral ou de quoi que ce soit de ce genre. Quant à Rui Almeida, depuis une semaine, il a décidé d'endosser le costume du coupable : c'est lui et lui seul qui est responsable de ce qu'il se passe sur le terrain. Et il en est convaincu, les prestations à venir seront différentes, dans l'application et l'état d'esprit. Sans oublier de rappeler que les rencontres à domicile contre Nantes et Saint-Etienne n'ont pas été de mauvaise facture, et que l'accumulation de cartons rouges porte un gros coup aux performances de son escouade. 

"Il faut laisser le scepticisme pour la fin. Il reste 9 rencontres, il faut qu'on soit tous ensemble". Le discours est clair. L'ensemble du peuple bleu attend désormais d'en voir la concrétisation sur le terrain, dès ce vendredi à Metz. 

À lire également

Ricevete a lettera