Rui Almeida : "Être guerrier !"

"La victoire apporte de la confiance, aux joueurs, au staff, aux supporters. Nous sommes désormais dans la construction d'une spirale positive pour l'avenir. Chacun est libre d'avoir son opinion. Mais entre Metz, Lille et Dijon, la grosse différence, c'est le résultat.

Le plus important c'est le message passé au groupe. C'est le caractère à Dijon qui nous a permis de gagner. Mon expérience avec les grands clubs me fait dire que ces équipes ont un effectif suffisant pour faire tourner. Le Sporting reste concentré sur ce match. Peu importe quels sont les joueurs alignés en face. Maintenant, c'est confirmer et construire. En prenant des points, bien sûr. Tout est ouvert désormais. Ce n'est pas compliqué de gagner un match, ce qui est difficile c'est la constance.

Je suis optimiste dans la vie. Le pessimisme n'apporte rien. Mon optimisme n'est pas fou. J'ai confiance. Si je n'y croyais pas, je n'arriverais pas à le cacher.

Les supporters du Sporting sont très importants pour demain. C'est le 12e joueur. Pour battre Lyon demain, nous avons besoin des supporters. Nous avons besoin d'être très présents dans les duels. Mais ça ne veut pas dire prendre des cartons. Le message n'a pas changé. Nous devons faire attention. Nous allons être durs et forts dans les duels. Nous allons être très forts, mais avec le même objectif qu'à Dijon : zéro carton. 

 A Dijon, Alex Djiku a été très bien dans son match, dans ses missions, ses connexions avec le milieu. Demain seront absents toujours les mêmes : Toto Squillaci, Farid Boulaya, Florian Marange et Lindsay Rose.

Sur le terrain, notre profil, c'est d'être dur, d'être guerrier !"

À lire également

Ricevete a lettera