Un nul héroïque !

Les premières minutes de cette rencontre sont clairement à l'avantage des Bastiais, on ne dirait d'ailleurs pas que le dix-neuvième accueille le leader. Diallo et Danic combinent très bien aux avant-postes, plusieurs fois il s'en faut de peu pour que les Monégasques cèdent. Et c'est très logiquement que le Sporting ouvre la marque à la 17e minute, par une tête de Sadio Diallo qui rentre de quelques centimètres, contrairement au but refusé par panne de goal-line à Toulouse. Mais mener un but à zéro face à la meilleure attaque d'Europe, cela ne veut pas dire avoir gagné, et la partie prouve qu'il faut toujours se méfier des grosses équipes. Les Monégasques se mettent à l'assaut du but de Jean-Louis Leca qui reste impeccable sur sa ligne. Juste avant la mi-temps, Sadio Diallo en position d'inscrire un doublé est déstabilisé par un monégasque, mais l'arbitre ne siffle pas pénalty. A ce moment du match, on ne sait pas encore si cette décision aura un impact sur le score final. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score d'1 but à zéro, dans un Furiani retrouvé. 

La seconde mi-temps débute comme la première, avec un Sporting qui joue tous ses coups à fond. Danic se retrouve seul face à Subasic à la 47e mais le portier monégasque sort un arrêt de grande classe. Deux minutes plus tard c'est Sadio Diallo qui se retrouve en position d'enfoncer le clou mais sa frappe est trop molle pour contrer Subasic. Evidemment, toutes ces occasions vont donner des regrets, et à la 52e minute Bernardo Silva égalise pour Monaco. Tout est à refaire pour les bleus, et on sait que face à Monaco, ce n'est pas mince affaire. Et pourtant, les Bastiais vont sortir leurs tripes. La deuxième mi-temps sera héroïque. Malgré d'incessantes entrées Monégasques dans la partie de terrain Bastiaise, les hommes de François Ciccolini réusssissent à contenir l'attaque de feu. Et c'est sur le score d'un but partout que se termine la rencontre. Un point qui vaut beaucoup plus que cela, notamment sur le plan mental, dans cette course au maintien. 

À lire également

Ricevete a lettera