A VITTORIA !

Bastia entame ce match de la survie dans une composition plus offensive que contre Lille la semaine dernière. Ngando fait en effet son retour dans le onze de départ en lieu et place de Prince Oniangué. Le pressing est haut et les Bastiais montrent un autre visage que lors de leurs précédentes oppositions. Sur la première véritable occasion du match, Enzo Crivelli rouvre son compteur buts à la seizième minute et donne l'avantage au Sporting sur cette pelouse de Gaston Gérard. Le Sporting n'arrive cependant pas à garder ce précieux but d'avance très longtemps puisque douze minutes plus tard, Lees-Melou égalise. Mais Crivelli n'a pas dit son dernier mot et deux minutes après l'égalisation, il passe très près de doubler la mise mais son tir est trop croisé. La pause est sifflée sur un score logique d'un but partout. 

A la 57e minute, Axel Ngando réalise un coup-franc magnifique qui heurte la lucarne dijonnaise mais le capitaine Yannick Cahuzac était sur ses gardes et arrive à pousser de la tête le ballon dans les cages de Baptiste Reynet (2-1). L'avantage est retrouvé et il est encore plus précieux, puisqu'à cet instant tous les autres concurrents du Sporting mènent au score. Le portier dijonnais sauve les siens dans la foulée devant un Nangis lancé pour inscrire le troisième but. 33 minutes à jouer à Dijon et le Sporting mène au score, le plus important désormais est de tenir. La grosse frayeur arrive à la 70e minute lorsque le feu-follet dijonnais Sammaritano réalise un superbe retourné acrobatique sorti par une non-moins superbe claquette de Jean-Louis Leca. Raspentino, Nangis et Oniangué viennent donner de l'air aux Bastiais dans la fin de match en remplaçant Lassana Coulibaly, Axel Ngando et le buteur Enzo Crivelli. Au vu des résultats incroyables (Lorient qui s'impose au parc OL et Nancy qui écrase Rennes), le petit but d'avance des Bastiais est à préserver absolument. Et pour chaque bleu qui assiste à cette rencontre, c'est évidemment un véritable calvaire. Mais les bleus tiennent le coup et obtiennent leur première victoire depuis... Décembre ! 

À lire également

Ricevete a lettera