Défaite des bleus face à Furiani

Resu Contu

Défaite des bleus face à Furiani

le 28/07/2018 à 21:29
Imprimer

Pour sa deuxième rencontre amicale de la semaine, Stéphane Rossi avait décidé de faire tourner son groupe et ainsi faire souffler les titulaires du match face au FC Bastia-Borgo. Seuls Genest et Haguy étaient couchés sur la feuille de match au coup d’envoi. L’objectif pour le coach bastiais : donner un maximum de temps de jeu à l’ensemble de son groupe mais surtout tester sa jeune garde en alignant notamment trois U19. L’occasion également pour Akanni et Mary de retrouver du temps de jeu et pour l’attaquant géorgien Tskhadadze de s’adapter à sa nouvelle équipe. Un turn over qui, dès les premières minutes, se faisait sentir sur le terrain avec une équipe de Furiani bien plus entreprenante et mieux armée physiquement. Malgré les nombreux changements au sein de son effectif et l’arrivée d’une dizaine de nouveaux joueurs, l’ASFA montrait de belles choses sur le terrain. Malgré tout, le Sporting se montrait solide et avec un peu plus de lucidité aurait pu et dû profiter de certains contres pour inquiéter Lombard. Souvent en difficulté sur de long centre au second poteau, la défense des Bleus allait craquer juste avant la mi-temps. Sur un long ballon, Leuchi, seul dans la surface, ouvrait le score. 

A la reprise, Stéphane Rossi effectuait trois changements. Mary, Piercechi et Belle cédaient leur place à Coulibaly, Mesbah et Bocognano. Un peu plus de puissance physique et d’expérience qui se faisait immédiatement sentir. Dès la 48eme minute, Coulibaly armait une bonne frappe de 25 mètres qui obligeait Lombard à s’employer. Sur le contre, Leuchi se présentait seul face à Carlotti qui, pour la deuxième fois de la soirée, remportait son duel face aux attaquants de Furiani. Une alerte qui n’allait pas servir de leçon aux Bleus. Quelques minutes plus tard, Leuchi s’en allait seul face à Carlotti pour le second but Furianincu. Moins bien physiquement que Furiani (la faute à un décalage d’une semaine dans la préparation physique), le Sporting avait du mal à répéter les efforts en seconde période. C’était le moment choisi par le coach pour faire entrer du sang neuf et incorporer au onze Santini, Salis et Poggi. Malheureusement, cela n’allait pas changer la physionomie du match et Furiani inscrivait un troisième but d’une frappe à l’entrée de la surface. Au sommet de sa préparation et donc logiquement dans le dur physiquement, le Sporting n’avait pas les armes pour rivaliser face à une équipe, qui elle, en termine avec sa prépa d’avant-saison. Pour autant, rien d’alarmant pour les Bleus qui dès dimanche prendront la direction de Propriano pour un stage de cinq jours et deux nouveaux matchs amicaux face à Bastelicaccia et la réserve de l’ACA.

À lire également