C'est l'heure !

Nanz'à u macciu

C'est l'heure !

le 10/08/2019 à 12:00
Imprimer

La saison 2019/2020 commence ce soir pour l’équipe première du Sporting Club de Bastia !

Après les succès de la saison dernière avec l’accession en National 2, l’épopée en Coupe de France (8èmes de finales) et la Coupe de Corse, remportée la semaine dernière face à Furiani (1-0), les bleus feront leurs débuts dans le championnat de N2 ce soir à 18h.

L’objectif est on ne peut plus clair pour cette nouvelle saison : l’accession en National. Il sera donc primordial pour les joueurs du Sporting de commencer de la meilleure des manières avec une victoire face à l’équipe réserve du Stade de Reims.

Cette équipe réserve sera majoritairement composée de très jeunes joueurs (2000-2001), l’objectif étant, pour l’entraîneur Franck Chalençon, de préparer son groupe au exigences du football d’adulte.

Stéphane Rossi pourra, de son côté, s’appuyer sur l’expérience de son équipe avec des joueurs comme Michel Moretti, Yohan Bocognano, Anthony Salis ou encore Stephen Quemper connaissant parfaitement le championnat de National 2.

Le Sporting, qui a conservé la majeure partie de son effectif par rapport à la saison passée, partira forcément avec un avantage au niveau de la cohésion. C’est ce qu’a expliqué le tacticien Bastiais, hier matin en conférence de presse : « Nous sommes parvenus à conserver 80% de notre effectif, c'est une vraie force. Le projet de jeu de l'année dernière est toujours d'actualité mais il faut prévoir d'autres formules en fonction des joueurs à disposition. Cette année nous avons progressé dans la qualité technique. Nous pourrons faire un premier bilan après les 8 premiers matchs de championnat ».

Pour cette première, seul le capitaine Gilles Cioni, encore trop juste, sera indisponible.

Bastia – Reims, une rencontre à suivre ce soir à 18h au stade Armand-Cesari !

À noter que pour les supporters ne pouvant pas se déplacer, la rencontre sera diffusée en direct sur la page Facebook officielle du club.

 

Per l’altri… TUTT’IN FURIANI !

FORZA BASTIA !

À lire également