Le Sporting engrange à Mulhouse

Resu Contu

Le Sporting engrange à Mulhouse

le 17/08/2019 à 20:31
Imprimer

Dans un match plutôt fermé et extrêmement disputé, les Bleus sont parvenus à arracher une victoire ô combien importante dans ce début de saison et surtout pour le premier déplacement de l’année. Une première à l’extérieur où le SC Bastia a eu du mal à poser son jeu et à rentrer dans la partie. Très brouillon en début de rencontre, le Sporting semblait à la recherche de repères. Et face à une équipe sans complexe, cela allait se payer cash. Dès la 5eme minute, sur un coup-franc au second poteau, remisé de la tête au point de pénalty, la défense bastiaise restait sans réaction et Brahmia pouvait tranquillement ouvrir le score. Des débuts compliqués et un certain manque de sérénité dans les transmissions côté SCB. Maîtres du ballons, les partenaires de Vincent ne parvenaient pas à trouver les espaces. Et malgré deux coup-francs intéressants, la défense mulhousienne n’étaient pas inquiétée. Jusqu’à la demi-heure de jeu ! Sur un long dégagement de l’arrière-garde bleue, Haguy partait seul au but, résistait au retour de Kecha avant de s’effondrer dans la surface. Pénalty indiscutable et une offrande que Néo Mesbah ne laissait pas passer pour l’égalisation. Requinqués par ce but, les hommes de Stéphane Rossi, jouaient enfin plus vite, plus simple. Et sur un bon centre de Schur, Haguy puis Vincent tergiversaient trop dans la surface et laissaient passer l’occasion de prendre l’avantage juste avant la mi-temps (37eme).

 

Etshimi en sauveur

A la reprise, le Sporting montrait un visage plus rassurant et faisait surtout preuve de plus de maîtrise dans son jeu collectif. Sur un coup-franc de Salles-Lamonges, Bocognano était d’ailleurs tout près de faire mouche, trois minutes seulement après le retour de sur la pelouse. Plus hauts sur le terrain, les Bastiais privaient de ballons les Mulhousiens. Pourtant, ce sont bien les locaux qui se procuraient l’action la plus chaude. A la lutte au point de pénalty, Brahmia parvenait à tacler le ballon qui s’en allait mourir tout doucement au pied du poteau d’un Anthony Martin, battu (56eme). Un avertissement pris très au sérieux par les Bleus qui réenclenchaient la vitesse supérieure. Et à la 78eme minute, Quemper se retrouvait seul face à Ndoye mais le portier alsacien avait la main ferme. Ce n’était que partie remise pour le milieu de terrain. Huit minutes plus tard, l’ex Briochin partait sur son côté gauche pour adresser un caviar à Patrick Etshimi qui ne se faisait pas prier pour offrir la victoire au SCB (86eme). Une victoire au forceps, arrachée dans les dernières minutes mais qui prouve, si besoin était, que ce groupe est aussi costaud mentalement que l’an passé. Un début de championnat parfait pour le Sporting avec ces six points glanés en deux rencontres. Il faut maintenant confirmer ce bel été dès samedi prochainavec la réception de Lille…

À lire également