Les bleus assurent l’essentiel

Resu Contu

Les bleus assurent l’essentiel

le 02/11/2019 à 20:22
Imprimer

Après une semaine peu évidente pour les Bleus avec l’éviction de Stéphane Rossi et l’arrivée de Mathieu Chabert, on attendait beaucoup de cette rencontre face à Epinal. Notamment au niveau du jeu offert par le Sporting et de l’engagement des joueurs sur le terrain. Condamnés à un sans-faute à domicile pour grappiller des points sur Sedan, les Bastiais entraient bien dans cette rencontre. Organisé en 3-5-2 avec le duo Tutu-Ben Saada aux avant-postes, le SCB monopolisait le ballon en ce début de première période. Et dès la 8eme minute, Diongue était tout près d’ouvrir le score mais sa frappe à bout portant était contrée miraculeusement par un défenseur spinalien. Rassurés par cette entame, les partenaires de Vincent combinaient bien et au quart d’heure de jeu Diongue s’offrait encore une opportunité mais sa frappe était trop molle pour inquiéter Ternynck. On se disait alors que les Bleus allaient gérer tranquillement cette rencontre. Mais, à la surprise générale, alors qu’ils n’étaient pas inquiétés dans ce match, les hommes de Chabert commençaient à reculer et à subir les assauts d’Epinal. Et sur un ballon dans le dos de la défense, Borodine s’en allait tromper Lombard (30eme). Un double coup de massue pour le Sporting puisque sur cette action, Schur, touché aux cervicales, devait céder sa place. Vexés par cette ouverture du score, les Bleus repartaient immédiatement de l’avant mais ni Diongue (38eme), ni Ben Saada (45eme) ne parvenaient à concrétiser leurs bonnes occasions. 

Kherbache en héros

Au retour des vestiaires, les Bleus étaient toujours aussi poussifs. Jusqu’à la 54eme minute et cette longue ouverture de Bocognano. A la retombée, Ben Saada récupérait, se présentait face à Ternynck et décidait de décaler Kherbache qui n’avait plus qu’à pousser dans le but vide ! Une égalisation qui réveillait Armand Cesari et donnait des ailles au jeune Yohann Kherbache, tout proche du doublé sur une magnifique volée de 25 mètres (57eme). Requinqué, le Sporting jouait, enfin, son football. Et sur un bon ballon de Ben Saada, Tutu se retrouvait en bonne position. Mais l’attaquant tergiversait un peu trop et perdait le cuir. A l’affût, Diongue ne se posait pas de question et expédiait un missile de 25 mètres en pleine lucarne (64eme) ! Magnifique !!! En pleine confiance, le SCB déroulait et Tutu était tout proche du 3eme but sur un excellent service de Salles-Lamonge mais le joueur prêté par Caen ne cadrait pas sa frappe (76eme). Finalement c’est Yohan Bocognano qui, sur pénalty, allait clôturer cette excellente seconde période (89eme). Sur une percée de Vincent, Kherbache contrôlait de la tête, au coeur de la surface, avant de se faire faucher par le gardien. Pénalty indiscutable obtenue par le jeune bastiais auteur d’une très très bonne rentrée. Une offrande que Bocognano ne laissait pas passer et qui permettait aux Bleus de remporter un succès ô combien important dans la course à l’accession.

À lire également