Reprendre le rythme à Créteil

Nanz'à u macciu

Reprendre le rythme à Créteil

le 15/10/2020 à 12:20
Imprimer

C’est à au stade Dominique-Duvauchelle que les bleus ont rendez-vous, ce soir pour la 10ème journée du championnat de National. Ils feront face à l’US Créteil Lusitanos, à 20 heures.

Le dernier match du Sporting remonte au 2 octobre dernier, c’était à Concarneau pour la 8ème journée. Les bleus avaient ramené le point du nul après un long et périlleux déplacement dans le Finistère.

Le match face à Laval, qui devait avoir lieu lundi dernier, a finalement été reporté après la détection d’un cas de coronavirus au sein de l’effectif Lavallois. Le Sporting n’a donc plus joué depuis 13 jours. « Après presque deux semaines sans jouer, il faut qu’on se remette dans le tempo, que l’on retrouve le rythme et l’adrénaline liés au match. On s’entraîne énormément pour compenser l’absence de matchs » expliquait Mathieu Chabert, hier en conférence de presse.

Le Sporting reste tout de même 4ème du classement, avec 3 matchs en moins qu’Avranches, leader du championnat avec 16 points. Le SCB, qui comptabilise 14 points, reprendrait donc la tête du classement en s’imposant pour cette 10ème journée.

L’adversaire du soir, l’US Créteil Lusitanos, avait réalisé un début de saison très intéressant, en ne concédant qu’une seule défaite lors de ses 7 premiers matchs. Néanmoins, les Cristoliens sont actuellement sur une moins bonne période et restent sur 2 défaites, à domicile face à Quevilly-Rouen (1-3), puis sur la pelouse du Red Star FC (1-0).

Aux bleus de faire le nécessaire pour que cette série de défaite se poursuive, au moins pour un match supplémentaire.

Le parcage visiteurs, du stade Dominique-Duvauchelle, sera ouvert ce soir mais seules 200 places de stade seront disponibles à destination des supporters Bastiais, en raison du contexte sanitaire exceptionnel. L'achat des billets se fera sur place uniquement, à partir de 19h.

À noter que la rencontre sera également diffusée en direct sur FFF TV ! Coup d’envoi à 20h !

 

Forza Bastia !

À lire également